Appel de propositions: CRDI Renforcer la recherche et la formation en génie en Afrique (900,000 en subvention)

Date limite d'inscription: Septembre 24, 2017

Le CRDI cherche à combler le fossé entre l'offre et la demande de recherche et de formation dans les domaines des sciences appliquées pour appuyer les applications directes au développement socioéconomique à l'échelle régionale et nationale.

Cet appel à propositions met au défi les universités ainsi que les parties prenantes publiques et privées pour développer et mettre en œuvre de nouveaux moyens de fournir une formation et une recherche pertinentes et de qualité dans les domaines de l'ingénierie et des sciences appliquées.

En particulier, cet appel à manifestation d'intérêt cible les candidats selon deux axes distincts:

1. Centres de recherche industrielle: des partenariats pour un nouveau programme de recherche appliquée

Valeur: jusqu'à X $ CAN sur quatre ans

Ce flux cible universités à forte intensité de recherche en Afrique de l'Ouest et du Centre qui cherchent à renforcer les liens avec des entreprises publiques ou privées (ou des associations, des intermédiaires, etc.) pour développer des activités de recherche et de formation mutuellement bénéfiques.

Des fonds de contrepartie (en espèces ou en nature) sont requis, soit de la part des entreprises collaboratrices, de l'université elle-même ou d'autres organismes de financement nationaux, régionaux ou internationaux. Il existe une option de financement supplémentaire pour soutenir la collaboration avec une université canadienne.

Critère d'éligibilité:

L'université principale doit:

  • être basé en Afrique de l'Ouest ou du Centre;
  • désigner des chercheurs principaux ayant une expérience, une expertise et un accès suffisants à une infrastructure suffisante pour effectuer des recherches dans un domaine choisi;
  • avoir reconnu des programmes de formation avancée dans les domaines choisis de la science appliquée ou de l'ingénierie, idéalement au niveau de la maîtrise ou du doctorat, et idéalement impliquant des relations existantes avec des entreprises publiques ou privées dans ce domaine.

Les entreprises collaboratrices, les associations ou les intermédiaires technologiques doivent avoir:

  • par exemple, par des stages, des échanges de professeurs, des collaborations de recherche, des contrats de service, etc.);
  • une forte présence en Afrique de l'Ouest ou du Centre, de préférence à proximité de l'université principale.

2. Repenser l'écosystème de l'ingénierie: de nouveaux pilotes pour renforcer les capacités de recherche et de formation avancée en ingénierie

Valeur: jusqu'à CA $ 300,000 sur trois ans

Ce flux cible recherche ou mise en œuvre d'organisations (ou de consortiums) qui visent à informer sur le fonctionnement des systèmes d'ingénierie nationaux ou régionaux en Afrique subsaharienne, en pilotant de nouveaux modules de recherche ou de formation, en développant de nouvelles connaissances de «l'écosystème» basé sur ces pilotes et en développant des réseaux et des partenariats susceptibles d'évoluer. activités au niveau régional et national.

Cet appel met au défi ces organisations de trouver de nouvelles façons de relever les défis «systémiques» de la recherche en ingénierie et de l'éducation en Afrique. Cela inclut, sans toutefois s'y limiter: un accès inadéquat aux petites et moyennes entreprises à la recherche pertinente; un manque d'opportunités d'échanges (pour les étudiants et les professeurs) avec les entreprises; un manque d'adoption de la recherche dans les secteurs public et privé; et des processus d'ingénierie et d'autorisation inadéquats, entre autres.

Critère d'éligibilité:

  • une forte présence, des réseaux bien développés et une expérience de travail en Afrique subsaharienne, de préférence dans plus d'un pays;
  • expérience et expertise dans des domaines tels que l'enseignement de l'ingénierie, la politique de recherche ou la politique de l'enseignement supérieur;
  • expérience de travail avec des décideurs politiques nationaux ou régionaux, ainsi qu'avec des organisations d'ingénierie clés; et
  • expérience dans l'administration de fonds, de préférence sur une base compétitive, pour la recherche et l'éducation.

Processus de demande:

Il s'agit d'un appel à manifestation d'intérêt sous la forme d'une lettre ne contenant pas plus de 1000 (une lettre supplémentaire est exigée de l'institution collaboratrice dans le cas de Stream 1), en anglais ou en français.

Les lettres doivent démontrer que le candidat répond aux critères d'admissibilité énumérés dans l'appel. Les demandes seront évaluées sur leur clarté et leur exhaustivité, ainsi que sur la pertinence et la solidité du projet qu'elles décrivent.

Les candidats sélectionnés seront invités à soumettre une proposition complète.

Dates limites et échéanciers

  • Septembre 24, 2017: Expressions d'intérêt dues
  • 5 octobre 2017: Résultats des lettres d'intérêt communiquées; candidats retenus invités à soumettre des propositions complètes.
  • le 10 Décembre 2017: Propositions complètes dues
  • 12 Janvier, 2018: Candidats retenus notifiés

Plus d'infos sur l'application?

Si vous êtes admissible, veuillez envoyer votre demande et vos pièces justificatives à ingénierie-genie@idrc.ca.

Pour plus d'informations, consultez l'intégralité appel de document(PDF, 678KB).

Pour plus d'informations:

Visitez la page Web officielle du CRDI Renforcer la recherche et la formation en génie en Afrique

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici